Formation à Dakar
Accueil Formation  
    

Formation La main à la pâte à Dakar - 12 au 22 octobre  1999


   Formation :

Formation hors de France

Document "La main à la pâte"

 

 
Alain Chomat et Jean-François Laslaz  achomat@inrp.fr , Jean-Francois.Laslaz@ac-grenoble.fr 
INRP 29, rue d'Ulm 75005 Paris Paris
Publication : novembre 2000  Mise en ligne : mai 2000

 

Ce stage a réuni 30 participants, 15 enseignants des écoles françaises de l’Afrique de l’Ouest et 15 enseignants des écoles sénégalaises, encadrés par deux formateurs, l’un pour les sciences de la vie et de la Terre, l’autre pour les sciences physiques et technologiques. Il s’est déroulé sur 5 jours de 5 heures chacun.

Première journée:

 -Accueil des participants
-Présentation des différents participants (organisateurs, formateurs, stagiaires )
-L’opération La main à la pâte:
    Bref historique,
    Les 10 principes.
-L’outil d’accompagnement, le site:
   Page de présentation du site, définition des différentes rubriques, La liste de diffusion.
-La démarche pédagogique mise en oeuvre:
   Vidéo du CRDP de Lyon “ Regard sur la main à la pâte ”, CD rom de Nantes “ L’eau dans la vie quotidienne ”, première séquence vidéo(l’eau liquide), Discussion avec questions-réponses et commentaires ouverts à tous les participants.
-Organisation des jours suivants:
   Proposition d’activités selon l’organisation suivante: les participants forment deux sous-groupes de 15 personnes; chaque sous-groupe sera alternativement en atelier SVT et en atelier PT. Des regroupements seront prévus pour des séances de mises en   commun et d’échanges .
   Répartition des groupes au choix des participants.

 Journées suivantes

Atelier Physique-Technologie

-Principe:
A la fois concevoir une ou plusieurs séances d’une progression comme le ferait un       maître et faire la ou les séances (en particulier les manips) en petit groupe type “Map” avec un responsable du matériel, un secrétaire, un rapporteur.
-Matériel fourni:
    Les mallettes Changements d’état et Circuits et chemins,
    
Les fiches Connaissances relatives à ces deux domaines,
    Les programmes (français et éventuellement sénégalais)
    
Mise en commun:

Chaque petit groupe aura rédigé un document type compte-rendu ou fiche d’activité, éventuellement progression partielle.
 Un membre du petit groupe présentera ce document et, dans la mesure du possible,    fera maniper ses collègues.
Discussion libre dans un premier temps puis orientée sur les points suivants:
    
la démarche “ Main à la pâte ”
    la place dans les programmes
    le travail sur l’écrit et l’oral
    
la fiche du site “ Proposer des activités: ce qu’il serait agréable d’avoir ”
    Phase de réécriture de la proposition d’activité pour qu’elle soit transmise à tous les    participants et éventuellement au site.

 Découpage horaire des quatre journées

         Journée 1
8h-10h: élaboration des propositions d’activités (sous-groupe 1)
10h-10h15: pause en commun avec l’autre sous-groupe
10h15-12h15: exposés des équipes et discussion
12h15- 13h: les informations nécessaires pour qu’une proposition d’activité soit valide

        Journée 2
8h-9h30: réécriture des propositions en équipe ou collectivement
9h30-10h30: les différents types de traces écrites, travail en 3 petits groupes puis synthèse
10h30-10h45: pause en commun
10h45-11h45: regroupement de deux sous-groupes et mise en commun des travaux sur les traces écrites (l’autre sous-groupe ayant réfléchi aux rôles des traces écrites)
11h45-13h: élaboration des propositions d’activités (sous-groupe 2 )

      Journée 3
8h-10h: suite des travaux  d’élaboration (voir plus haut)
10h-10h15: pause en commun
10h15-13h: suite et fin des travaux

     Journée 4
8h-10h15: regroupement des deux sous-groupes et mise en commun des propositions d’activités élaborées dans les domaines des changements d’état, de l’électricité et des cinq sens avec discussion
10h15-10h30: pause
10h30-11h30: le cahier d’expériences, exposé -débat
11h30-13h: bilan des journées et perspectives (rôle des stagiaires de retour dans leur établissement, journées futures de regroupement,etc...)

Quelques commentaires
L’atelier SVT qui portait sur les cinq sens a eu un fonctionnement différent , en particulier du fait que les stagiaires avaient à concevoir un matériel à partir d’éléments qu’ils avaient en partie apporté. L’animateur de cet atelier pourra sans doute largement compléter ce point.
Selon la “ philosophie ” de La main à la pâte la prise en charge par les stagiaires eux-mêmes des séquences de formation a été un des objectifs essentiels des formateurs. En particulier en favorisant au maximum les échanges entre pairs et en leurs fournissant des “ outils pour ” mais pas des recettes clé en main ils se sont trouvés dans la situation qui les attendait lors de leur retour dans leur établissement.

Voir également le dispositif mis en place au Sénégal ( rubrique International )

 

Haut de page

Copyright.gif (563 octets)