Réponses des consultants scientifiques : Géologie
Accueil Documentation scientifique
  

Réponses des consultants scientifiques


   Documentation  scientifique :

Géologie

Document "La main à la pâte"  
Isabelle Catala map@inrp.fr
INRP 29 rue d'Ulm, 75005 Paris Paris
Publication : mai 1998 Mise en ligne : mai 1998

Sommaire:

Question du 25/05/98 : programme de géologie au cycle 3
Question du 19/11/99 : vitesse de déplacement des plaques continentales

Programme de géologie au cycle 3
08/05/99, Françoise Andrieux, enseignant, cycle 3, Finistère, reunouet@club-internet.fr

Ne trouvant aucune rubrique dans laquelle je pourrais poser ma question concernant les séismes et éruptions volcaniques...

Je voudrais savoir ce que vous pensez de la partie du programme du cycle III "géologie, séismes et éruptions volcaniques".
Comment faire pour travailler cette question en classe sans tomber dans la transmission de savoirs encyclopédiques à caractères compilatoires?
Comment introduire une démarche, dans ce cas, où l'enfant de viendrait véritablement actif ?

Réponse
Ces questions ont déjà été abordées dans les échanges de la liste de diffusion en janvier et février dernier.
Des modèles de volcan, de séismes peuvent être élaborés avec les élèves, avec toutes les précautions que cela implique : un modèle a un caractère prédictif ou explicatif et il n'est valable que dans certaines limites.
La recherche bibliographique nécessite un investissement actif de l'enfant (voir témoignage de Élisabeth Plé), qui s'inscrit parfaitement dans la logique d'une démarche de recherche, dans la mesure où l'on essaie de répondre à un problème posé. On ne tombe donc pas forcément dans la transmission de savoirs encyclopédiques à caractère compilatoire; il suffit
de prendre la précaution de placer les élèves en situation de recherche...

L'INRP a publié un ouvrage intéressant (1996) "Volcans et tremblements de terre, Images descriptives, images explicatives" de G. MOTTET (dir) et J.-Ch. ALLAIN, R. Minguez... Il contient de nombreuses activités sur les images et de nombreuses productions d'élèves de cycle III.

 

Vitesse de déplacement des plaques continentales
19/10/99, Jean-Marc Sarramonne, enseignant, cycle 2, Haute-Garonne, jean-marc.sarramonne@libertysurf.fr

Sachant que la vitesse des plaques continentales est plutôt lente (de quelques centimètres par an - à confirmer), comment expliquer que les montagnes s'élèvent si majestueusement.
On aurait tendance à croire que nos Pyrénées se sont formées à la suite de violents tremblements de terre. Or, une telle lenteur des plaques peut-elle provoquer des élévations aussi spectaculaires.
Qu'en est-il vraiment ? Combien de temps a-t-il fallu pour que le Pic du Midi culmine sur notre horizon ?

Réponse du réseau Géole
Oui les vitesses relatives des plaques sont faibles : quelques centimètres par an, oui les déplacements observés lors des séismes sont peu importants : quelques dizaines de mètres au pire, mais il y a un facteur que vous oubliez dans votre réflexion : c'est le temps, le temps géologique.

Ces phénomènes se déroulent sur des millions d'années : la formation des Pyrénées a pris plus de 50 millions d'années, celle des Alpes, qui est encore en cours dure déjà depuis 40 millions d'années.

Et comme éléments bibliographiques je vous conseille les deux ouvrages suivants :

Ce que disent les Pierres, de Maurice Mattauer, Bibliothèque pour La Science / Belin, 1998
Petit guide de la terre, N. Cabanes, Éditions du Seuil, collection Point Sciences, 1998
et pour un peu plus de précision sur les Pyrénées (plutôt orientales que occidentales mais...) : Géologie du Languedoc-Roussillon de Jean-Claude Bousquet, Éditions du BRGM, 1997

Pour poser une question aux consultants, cliquez sur ce bouton

 

Haut de page

Copyright.gif (563 octets)